En 1949, le gouvernement du Kuomintang a fui vers l’île de Taiwan, au large des côtes chinoises, après sa défaite dans la guerre civile chinoise. Depuis lors, les deux gouvernements, Pékin et Taipei, prétendent tous deux être les représentants légitimes de la Chine tout entière. Pékin a proposé une approche « un pays, deux systèmes », accordant à Taiwan une autonomie significative si la réunification était acceptée, mais Taipei a rejeté cette offre. Ces dernières années, Taiwan semble avoir été plus intéressé à obtenir son indépendance officielle vis-à-vis de la Chine – une décision que Pékin trouverait probablement extrêmement offensante. La Chine considère Taiwan comme une province séparatiste qu’elle cherche à réintégrer au reste du pays. Taiwan, quant à lui, se considère comme un État souverain. Ces dernières années, la pression de la Chine sur Taiwan s’est accrue. Dans le même temps, les États-Unis ont renforcé leurs liens avec Taipei par le biais de ventes d’armes et de moyens politiques, ce qui a suscité les critiques de Pékin. La situation de Taiwan est rendue encore plus compliquée par sa dépendance économique croissante à l’égard de la Chine, un fait que la Chine peut exploiter à son avantage. Les experts ont exprimé leurs inquiétudes quant au fait que la Chine pourrait tenter de prendre Taiwan par la force, ce qui pourrait provoquer l’éclatement d’une guerre entre elle et les États-Unis. Taiwan est une des économies les plus dynamique de la planète (11ème PIB mondial). C’est est un acteur majeur dans la production mondiale de semi-conducteurs et de composants électroniques. Les circuits imprimés représentent le quatrième produit le plus échangé au monde, après le pétrole brut, le pétrole raffiné et les voitures. Ils sont essentiels à la transition énergétique et numérique. En 2022, plus de 90 % des puces les plus innovantes du monde, et 50 % de tous les semi-conducteurs, sont produits à Taiwan.

De nombreuses industries européennes, notamment l’aéronautique, l’automobile, l’électronique et les technologies de l’information, dépendent des puces électroniques fabriquées à Taïwan. Également, Taiwan se trouve dans une position géographique stratégique. Le détroit de Formose, qui sépare la chine et Taiwan est l’une des routes commerciales les plus empruntées du monde (à noter que plus de 80% du commerce mondiale en valeur et 90 % en volume se fait par voie maritime). Plus largement, la mer méridionale de chine est l’espace maritime les plus fréquenté du monde, le contrôle de Taiwan par la Chine étendrait sa zone économique exclusive et ainsi la maitrise de la Chine sur le commerce international. Militairement, la Chine, aujourd’hui « ceinturée », aurait la capacité de lancer des sous-marins dans l’océan Pacifique grâce à l’accès en eau profonde permis par l’annexion de Taiwan. Également, Taiwan se trouve dans une position géographique stratégique. Le détroit de Formose, qui sépare la chine et Taiwan est l’une des routes commerciales les plus empruntées du monde (à noter que plus de 80% du commerce mondiale en valeur et 90 % en volume se fait par voie maritime). Plus largement, la mer méridionale de chine est l’espace maritime les plus fréquenté du monde, le contrôle de Taiwan par la Chine étendrait sa zone économique exclusive et ainsi la maitrise de la Chine sur le commerce international. Militairement, la Chine, aujourd’hui « ceinturée », aurait la capacité de lancer des sous-marins dans l’océan Pacifique grâce à l’accès en eau profonde permis par l’annexion de Taiwan.

Signaux sur le sujet

  • Le 13 janvier 2024, le candidat autonomiste William Lai a remporté les élections nationales de Taiwan. A l'issue du vote, le nouveau gouvernement appelle la Chine au respect des résultats du vote et se considère de facto indépendante. La Chine, quant à elle, continue d'affirmer sa volonté de réunification.
  • Les États-Unis approuvent en aout 2023 l'envoi d'une aide militaire directe à Taïwan, une première.
  • Une étude du cabinet AgileBuyer et du Conseil national des achats publiée le 10 janvier 2022 indique que 26% des directions achats des grandes entreprises françaises anticipent une attaque de la Chine sur Taïwan en ayant préparé des sources d'approvisionnement alternatifs en cas d'indisponibilité de leur fournisseur taïwanais et chinois.
  • Depuis 2022, La Chine renforce sa puissance militaire, envoie quotidiennement ses avions de combat autour de Taïwan, pendant que ses vaisseaux maintiennent une présence quasi constante dans les eaux taïwanaises. Elle a mené au moins deux manoeuvres militaires importantes en un an et demi.